Un mois : un saint

Chaque mois, nous mettons un saint à l’honneur et nous vous le présentons. Quand cela s’y prête, nous vous proposons également des neuvaines ou prières afin de se préparer aux plus grandes fêtes de notre vie chrétienne.

DECEMBRE :

Sainte Zadislava, tertiaire dominicaine +1252 – Fêtée le 4 janvier

Mère de famille de 4 enfants Originaire de Bohême (Tchéquie) Zédislave nous ramène aux premiers jours de la fondation de l’Ordre dominicain.

 Elle fut mariée à 16 ans contre son gré à un prince orgueilleux et violent qui mit souvent sa patience à l’épreuve. Quand elle apprit que l’Ordre dominicain se répandait en Pologne et en Prusse, elle décida son mari à financer la fondation d’un couvent à Jablona où elle résidait. Elle contribua elle-même à la construction de ce couvent puisque toutes les nuits, elle transportait ce qui était utile aux ouvriers : sable, chaux, pierre et bois.

Elle reçut l’habit de l’Ordre des mains du bienheureux Ceslas (fêté le 17 juillet) qui bénit cette nouvelle fondation. Malgré sa haute condition, elle conforme sa vie à la vie des prêcheurs transportant chez elle la pratique de l’office divin et des observances pénitentielles et vécut de leur esprit apostolique. En effet, elle soignait les malades, entretenait les pauvres et enseignait les vérités de la foi aux ignorants. Elle se donna plus que jamais au service des pauvres, sans négliger celui de sa maison élevant chrétiennement ses enfants.

 Avant de mourir, en 1252, elle eut la joie d’obtenir la conversion de son mari.

Intention de prière du Pape pour le mois de Janvier : pour les éducateurs, prions pour que les éducateurs soient des témoins crédibles, en enseignant la fraternité plutôt que la compétition et en aidant tout particulièrement les jeunes les plus vulnérables.

Le 27 janvier 2023 s’ouvrent les années jubilaires fêtant Saint Thomas d’Aquin anniversaire de sa canonisation, de sa naissance et de sa mort. L’Ordre fête cela avec 3 années jubilaires de janvier 2023 à 2025. Il est fêté le 28 janvier dans l’Eglise universelle.

« Dieu, qui glorifiez votre Eglise par la science prodigieuse du bienheureux Thomas, votre confesseur et votre docteur, et qui la fécondez par sa sainte influence, accordez-nous, nous vous en supplions, de comprendre avec notre intelligence ce qu’il a enseigné et, en l’imitant, de faire ce qu’il a fait. » Oraison du 28 janvier

Retrouvez tous les évènements et informations sur les années jubulaires de Saint Thomas sur notre page dédiée.

JANVIER :

Bienheureux Jean de Verceil, prêtre OP – Fêté le 1er décembre

Né en Italie au début du XIIIe siècle, Jean de Verceil enseignait le droit à l’université de Paris lorsqu’il entra dans l’Ordre des Prêcheurs sur le conseil du bienheureux Jourdain de Saxe. Élu sixième Maître de l’Ordre au Chapitre de Paris le 7 juin 1264, il demeura en charge pendant près de vingt ans. Il recourut plusieurs fois aux conseils théologiques de saint Thomas d’Aquin et prit sa défense lorsque sa doctrine fut attaquée.  

Il fut mêlé intimement à la vie de l’Eglise : les papes et les prélats se servirent de son influence pour la défendre contre ses ennemis et pour réchauffer le zèle de ses fidèles. Il eut une grande influence au Concile de Lyon (1274).

 C’est lui qui fit édifier à Bologne le tombeau de saint Dominique par le sculpteur Nicolas Pisano. Il contribua au développement de la dévotion au Saint Nom de Jésus. Ce prêcheur austère et pacifique, voyageur infatigable (on le voyait son bâton à la main, à pied, parcourir tous les pays), qui promut avec force l’étude, la pauvreté et la prédication évangélique, mourut à Montpellier le 30 novembre 1283.

Intention de prière du Pape pour le mois de décembre : pour que les organisations et associations de promotion humaine trouvent des personnes désireuses de s’engager pour le bien commun et recherchent des modalités de collaboration toujours nouvelles au niveau international.

 

Du 30 novembre au 8 décembre 2022 :  Grande neuvaine à l’Immaculée Conception

 » Sainte Vierge Marie, le monde est entre vos mains, sauvé par le sacrifice de votre divin Fils sur la Croix. Par votre « oui », vous nous montrez le vrai chemin de vie, de paix et de joie.

Dans les épreuves et les incertitudes du temps présent, délivrez-nous de la peur, de l’inquiétude et du désespoir, qui ne viennent jamais de Dieu notre Père.

Intercédez pour nous auprès de Jésus, toujours présent à nos côtés. Gardez nos cœurs abandonnés et confiants, dociles aux dons de l’Esprit Saint.

O Mère du Sauveur, réfugiés en votre Cœur Immaculé, faites de nous des apôtres de vérité, de paix et d’amour, pour ne vivre que de Jésus, pain de vie éternelle. Amen. »

Imprimatur du vicaire épiscopal de Paris, 24 juin 2022.

Cette prière est à réciter chaque jour en ajoutant une dizaine de chapelet suivie de trois fois l’invocation : « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». Une communion le jour du 8 décembre ou un autre jour de l’octave. Une confession est recommandée.

NOVEMBRE :

Saint Martin de Porrès (1579-1639 Lima) Fêté le 3 novembre

Métis, fils d’un chevalier espagnol, il devient frère convers au couvent dominicain de Lima.

Martin eut pour les pauvres et pour les malades, dès son adolescence, une grande attention et délicatesse. En échange de ses soins, il n’acceptait rien car il voyait Jésus dans les pauvres. Devenu frère convers au couvent de Lima, son amour se répandait sur tous les religieux, sur ceux qui l’approchaient et même sur les animaux? On dit même que pour éviter aux souris d’être mangées par les chats, il leur donnait l’ordre de se retirer et ces petites bêtes lui obéissaient.

Dieu donna à frère Martin le privilège de se transporter prodigieusement sur les terres d’Afrique ou de nombreux chrétiens captifs des Maures vivaient dans l’angoisse. Il les consolait et les délivrait : un Espagnol délivré par lui le rencontra un jour dans les rues de Lima et se jeta à ses pieds pour le remercier.

A Lima, il fit construire une grande maison d’hospitalité afin d’y recueillir les enfants orphelins et de les instruire. 

Loin de rétrecir le coeur, l’amour de Dieu, le vrai, le dilate sans bornes comme le coeur de Dieu lui-même. « Cet ange de Lima, les novices se confiaient à lui, les Pères graves lui demandaient son avis, il résolvait même les disputes théologiques: ce n’était pas un savant mais il possédait la vraie science qui ennoblit l’esprit. »

Il mourut à l’âge de soixante ans, plus d’amour de Dieu que de maladie.

Intention de prière du Pape pour le mois de novembre : pour que les enfants qui souffrent, ceux qui vivent dans la rue, les victimes des guerres, les orphelins, puissent avoir accès à l’éducation et retrouver l’affection d’une famille.