La famille dominicaine

Page en cours

Les Dominicains, un Ordre, une Famille

Il y a bien sûr la famille dominicaine du Ciel qui comptent de nombreux saints connus : des martyrs comme saint Pierre de Vérone ou saint Jean de Cologne, des papes comme Saint Pie V, des docteurs de l’Eglise : Saint Thomas d’Aquin, des vierges moniales : Sainte Catherine de Ricci ou bienheureuse Agnès de Langeac, des pasteurs éminents Saint Vincent Ferrier, Saint Hyacinthe, des laïcs comme le bienheureux Georgio Frassati, des tertiaires comme sainte Catherine de Sienne.

 

« La famille dominicaine rassemble les frères clercs, les moniales, les sœurs, les membres des Instituts séculiers et des Fraternités de prêtres ou de laïcs. » Constitution fondamentale de l’Ordre des Prêcheurs. Art.9

La famille dominicaine, aujourd’hui comprend les Moniales, fondées dès 1207 par Saint Dominique lui-même à Prouille « point d’appui matériel et spirituel », elles forment le IInd Ordre.

Ensuite, les Frères, fondés par Saint Dominique en 1215 à Toulouse. On parle du Grand Ordre.

Très tôt, se joignent à Saint Dominique des hommes et des femmes laïcs ; des confréries se rattachent aux couvents de l’Ordre constituant le Tiers Ordre dominicain devenu Fraternités laïques dominicaines en 1985 ; des congrégations de sœurs apostoliques se sont aussi développées : enseignantes, soignantes, au service des pauvres… ainsi que des instituts séculiers.



Les frères

aa
Les soeurs apostoliques
aa
Les laics dominicains
aa